Le canton répertorie les attaques sur des animaux de rente – journaldemorges Le canton répertorie les attaques sur des animaux de rente

Le canton répertorie les attaques sur des animaux de rente

Le canton répertorie les attaques sur des animaux de rente

Photo: Genevay

La direction générale de l’environnement (DGE) veut diffuser des informations transparentes et faciles d’accès.

Les vaches ont retrouvé leurs alpages estivaux, une période que les loups aiment mettre à profit pour sévir dans les hauteurs de la région. Après un été spécialement meurtrier en 2021, la Direction générale de l’environnement (DGE) a mis en ligne un tableau répertoriant les prédations commises sur des animaux de rente depuis janvier 2022. Son but? Diffuser des informations transparentes et faciles d’accès pour tout un chacun. Ce document sera mis à jour en fonction des attaques qui seront recensées sur le territoire cantonal et qui auront fait l’objet d’un constat de terrain par un surveillant de la faune.

En l’observant, on remarque que 22 bêtes ont été tuées depuis le début de l’année. 5 par des renards, 17 par des loups. À noter que les victimes des renards étaient toutes des veaux mort-nés. Quant aux loups, ils se sont essentiellement attaqués aux moutons (16 attaques sur 17). Ils ont également fait 4 blessés (2 jeunes bovins et 2 moutons).

Si le Nord du district a subi le plus de pertes, notamment à Lignerolle avec 6 moutons tués, le district de Morges ne déplore pour l’instant « qu’une » attaque qui a blessé deux jeunes bovins au lieu-dit de La Foirausaz à Bière.

Si cette nouvelle base de données ne pourra pas empêcher les grands carnivores d’agir, elle aura le mérite de tenir à jour les attaques, ce qui pourrait par la suite aider par exemple à repérer les chemins suivis par le loup.

 

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.