Le prix des croissants flambe comme jamais

Le prix des croissants flambe comme jamais

Photo: Pixabay

Par Pierre-Alexandre Sallier, 24 heures


Le renchérissement du beurre, de la farine et des emballages conduit à une hausse de 10 à 15% des étiquettes en ce début d’année. Explication.

Ce n’est pas qu’une impression. Et ce sont surtout les croissants – plus qu’une galette des rois dont le dernier achat remonte à un an – qui ont attiré le regard sur les prix en boulangeries dès les premiers jours de 2022. Derrière les comptoirs, les chiffres ont bien bougé, confirme le secrétaire général de la Société des artisans boulangers-pâtissiers-confiseurs vaudois. Yves Girard évoque un relèvement des tarifs oscillant «entre 10 et 15% cette année». Un coup de pouce justifié par la crise du Covid? Cette décision vise surtout «à répercuter les hausses auxquelles les artisans font eux-mêmes face sur la plupart des produits utilisés», explique la «voix» du secteur.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.