Le mot de la fin: Affligeant – journaldemorges Le mot de la fin: Affligeant

Le mot de la fin: Affligeant

Le mot de la fin: Affligeant

Définition: Pénible en raison de sa médiocrité

Il y a cinq ans (déjà? ou seulement?), je choisissais ici même le mot «exemplarité» pour fustiger Donald Trump et condamner un président misogyne et raciste. Aujourd’hui, quelques jours après l’annonce de la candidature d’Eric Zemmour à la présidentielle française, j’aurais pu copier-coller mes phrases d’alors. Mais au-delà de cet homme qui regrette la France d’avant, quasiment «le temps béni des colonies» que chantait Sardou, c’est l’ensemble du débat qui m’attriste. La gauche, écartelée, brasse de l’air tandis que la droite «unie» concentre son énergie sur les thématiques favorites de l’extrême droite. Lisez plutôt: lors du premier débat des Républicains qui a duré 2h53, les thèmes de l’immigration et de la sécurité ont occupé 1h41. Pire, aucun mot sur l’éducation, l’écologie ou encore neuf petites minutes consacrées au Covid, c’est tout. Rien sur la santé alors que la situation sanitaire ne cesse de remettre en cause l’organisation du milieu des soins.

Je ne suis pas une experte de la politique tricolore, mais peut-on vraiment se revendiquer futur(e) président(e) sans jamais se positionner sur des sujets essentiels de la société? Comment l’éducation et la santé peuvent-elles passer à la trappe au profit du seul «danger» de l’immigration? Ne faudrait-il pas justement commencer par revoir cette éducation pour éviter de se retrouver avec des candidats jouant sur les craintes de leurs concitoyens plutôt que de proposer des réformes concrètes, pertinentes et utiles au plus grand nombre?
J’avoue être dubitative et espérer que la dernière ligne droite vers l’élection – une fois les primaires passées – augmentera le niveau du débat, pour l’intérêt de tous.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.