Un hommage aux Bourbakis à Bière

Un hommage aux Bourbakis à Bière

Une gerbe a été déposée pour rendre hommage aux Bourbakis et Birolans décédés durant cet épisode.

La mémoire de ces soldats français dirigés par le général Bourbaki a été honorée samedi dernier dans le village du pied du Jura, là où 2000 d’entre eux s’étaient réfugiés en 1871.

Il y a 150 ans, les Bourbakis déferlaient sur la Suisse. Le village de Bière, comme tant d’autres lieux du Jura helvétique, vit son quotidien bouleversé le 1er février 1871 à 14 heures précises. «Le Conseil d’État vaudois avertissait la Municipalité de Bière par télégramme que le village, qui comptait alors 700 habitants, allait devoir accueillir dans les heures suivantes près de 1000 soldats, qui seront en définitive 2000, tous issus des rangs de l’armée française, en déroute face aux forces prussiennes. Les 87 847 hommes du général Bourbaki, 11 800 chevaux, 285 bouches à feu et 1158 voitures diverses furent répartis dans 188 villes et villages limitrophes avec la France», explique l’éditeur Eric Caboussat, président de la délégation de Suisse du Souvenir napoléonien, qui a mis sur pied une journée de commémoration samedi dernier à Bière.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.