Le boutefas tient bientôt son AOP

Le boutefas tient bientôt son AOP

Le boutefas devrait bientôt rejoindre les cinq délices vaudoises déjà protégées contre les imitations par une AOP (appellation d’origine protégée) ou une IGP (indication géographique protégée). 24Heures/Alain Rouèche

L’appellation d’origine protégée du produit vaudois est mise à l’enquête durant trois mois, conjointement avec le jambon de la borne fribourgeois.

Le boutefas devrait bientôt rejoindre les cinq délices vaudoises déjà protégées contre les imitations par une AOP (appellation d’origine protégée) ou une IGP (indication géographique protégée), soit le saucisson, la saucisse aux choux, l’huile de noix, L’Étivaz et le vacherin Mont-d’Or. L’Office fédéral de l’agriculture a publié ce jeudi la demande de son enregistrement, ainsi que celle concernant le jambon de la borne, avec un délai de trois mois pour s’y opposer.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.