L’immeuble villageois s’est longtemps fait désirer

L’immeuble villageois s’est longtemps fait désirer

La syndique de Hautemorges Marie-Christine Gilliéron, Laurence Cretegny (ancienne syndique de Bussy-Chardonney), Serge Gambarasi (Hautemorges) et l'architecte Raphaël Guenat. Photo: C. Jotterand

Sur un terrain acquis en 1993 par la commune et après des années de palabres et de contestations, un immeuble de 12 logements sera occupé dès le 1er décembre à Bussy-Chardonney.

Un soulagement pour les autorités qui ont ferraillé sur ce projet délicat, qui arrive comme par magie dans la corbeille de la mariée de la nouvelle Hautemorges.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.