«Les Ouïghours sont ma famille» – journaldemorges «Les Ouïghours sont ma famille»

«Les Ouïghours sont ma famille»

«Les Ouïghours sont ma famille»

Anneward Reyman a ouvert le restaurant de La Route de la Soie en 1995 avec son épouse. Photo: Cand

Retraité depuis deux ans, celui qui a remis à ses enfants le bien connu restaurant La Route de la Soie est arrivé en Suisse en 1990. Il a fui la Chine, où la minorité ouzbek dont il fait partie est persécutée, tout comme les Ouïghours avec qui il a grandi.


Vous êtes sûrement nombreux à l’avoir déjà croisé derrière le comptoir du restaurant de La Route de la Soie, qui propose de la cuisine asiatique depuis 27 ans entre les murs du centre commercial des Charpentiers à Morges. L’histoire d’Anneward Reyman est cependant moins connue. Ancien diplomate chinois, il a fui la République populaire en 1990 pour poser ses bagages en Suisse. Afin de comprendre les raisons de son exil, il est nécessaire de remonter un peu plus en arrière. «Je suis originaire d’Ouzbékistan. Lors de la révolution des bolchéviques au début du siècle passé, ma famille s’est fait massacrer. Mes grands-parents ont survécu et décidé d’émigrer vers la Chine, dans la province du Xinjiang. J’y suis né en 1954.»
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.