Hautemorges passe de la théorie à la pratique

Hautemorges passe de la théorie à la pratique

Marie Christine Gilliéron (au centre) fera équipe avec Claude-Alain Cavigioli (Apples), Aurel Matthey (Reverolle), Claude Dumauthioz (Pampigny), Fabrice Marendaz (Sévery), Serge Gambarasi (Bussy-Chardonney) et François Delay (Cottens). Photo: Raphaël Jotterand

Marie Christine Gilliéron conduira la commune issue de la fusion. Elle aura comme premier objectif de rassembler alors que quatre villages sur six ont voté pour son rival.

Avant son entrée à l’exécutif en 2016, Marie Christine Gilliéron était – déjà – un personnage clé des élections communales puisqu’elle en rédigeait les procès-verbaux comme secrétaire du Conseil d’Apples.

Une législature plus tard, celle qui n’avait pas d’expérience «politique» aura réussi le tour de force d’être à la fois la dernière syndique de l’histoire de son village et bientôt la première de Hautemorges, qui naîtra officiellement le 1er juillet et qui comptera plus de 4000 habitants.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.