De bar éphémère à tremplin culturel

De bar éphémère  à tremplin culturel

Photo: Florian Cella/24Heures

L'association à but non lucratif La Coquette s'est imposée en trois ans comme un pilier de la scène morgienne. Chaque année, les deux tiers de ses bénéfices partent dans des actions culturelles.

L’arrivée de la Coquette en 2018 avait fait son petit effet. Au point que la terrasse située dans le Parc de l’Indépendance n’avait presque pas désempli durant sa première saison, proposant en outre une programmation digne d’un vrai festival. Si l’optique de prendre l’apéro dans un cadre idyllique séduit encore les Morgiens, il semble que l’association se soit réellement imposée comme un acteur majeur dans la promotion et le soutien de la culture locale.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.