Le mot de la fin: Journaliste

Le mot de la fin: Journaliste

Définition: Personne dont le métier est d’informer à travers les médias

Je dois dire que ces derniers temps, c’est plutôt «un dérivé» de mon métier que je peux lire çà et là sur les réseaux sociaux. «Journalopes», «merdias», «pressitués», «collabos», autant de noms d’oiseaux dont nombre de mes collègues et moi-même sommes affublés de toutes parts. Étant globalement quelqu’un de jovial, j’en ai rigolé au début. Mais plus le temps passe et plus ces insultes (car c’est bien de cela qu’il s’agit) m’usent.

J’aimerais donc ici rappeler quelques «bases» que certains ont parfois tendance à oublier. Un journaliste a pour première mission la recherche de la vérité. Les faits qu’il donne doivent donc être vérifiés et exposés sans donner son point de vue ou inciter qui que ce soit à «penser juste». Le but étant que les lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs se fassent leur propre avis.
Or, énoncer des faits suffit à nous faire passer pour des corrompus, que ce soit à la solde des pharmas, des satanistes ou même parfois d’une Municipalité. Sachez chers lecteurs qu’un vrai journaliste aura pour seule mission de vous informer. De vous transmettre des informations factuelles et vérifiées, sur lesquelles VOUS aurez toute la liberté de vous faire votre opinion. Non, les journalistes ne veulent pas «faire passer un message» ou «cacher la vérité», ils veulent simplement vous informer. Ils sont formés pour cela – à l’inverse des nombreux «docteurs» en tout genre que l’on trouve sur les réseaux sociaux – et pour la majorité d’entre eux, d’entre nous devrais-je dire, c’est une véritable vocation que de tout faire pour vous informer au mieux.
Certes, nous ne sommes pas irréprochables. Comme dans chaque métier, il y a des personnes plus ou moins compétentes et qui s’investissent de manière variable. Mais lorsque votre électricien s’est trompé de place lors de l’installation de votre nouvelle prise, lorsque votre boulanger a trop cuit son pain ou que votre poissonnier vous a vendu un poisson pas frais, est-ce la profession entière qui est à blâmer?

Mon métier, je le pratique pour vous informer, en toute neutralité, malgré les temps compliqués.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.