Nos intermittents du spectacle

Nos intermittents du spectacle

Les organisateurs de manifestations, ici la Jeunesse de Berolle, n'ont vraiment pas la partie facile.

Cette semaine, notre rédacteur en chef Cédric Jotterand revient sur les difficultés pour les organisateurs de manifestations de les maintenir ou non. Un véritable casse-tête, qu'importe la décision.

La roulette russe. Voilà qui résume assez bien à quoi en étaient réduits les organisateurs de nos manifestations en mai ou juin dernier quand il a fallu prendre la décision ultime: foncer ou renoncer.

À l’heure du premier bilan, il est bien difficile de séparer les camps pour dire qui a eu raison et qui a eu tort. D’autant plus qu’il est impossible de comparer les situations, chaque fête n’étant pas égale au moment de valider des dépenses que le voisin n’a pas forcément.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.