La traditionnelle saignée d’automne – journaldemorges La traditionnelle saignée d’automne
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

La traditionnelle saignée d’automne

La traditionnelle saignée d’automne

Voici le plein de nouvelles pas toujours vitales pour l’avenir de la planète, mais qu’on a à cœur de partager avec vous! Cette semaine, notre journaliste s’exaspère de la nouvelle hausses des primes d’assurance maladie.

Comme chaque année à cette même période, le peuple suisse tremble en priant pour que ses futures primes d’assurance maladie n’augmentent pas trop. Pour les Vaudois, ça sera + 6,1 % tandis que nos voisins neuchâtelois subissent la plus forte hausse du pays (+9,5 %). On est donc plus chanceux qu’eux, mais moins que nos amis genevois qui verront eux leur prime augmenter de 4,7 %. Sur l’ensemble de la Suisse, la hausse moyenne est de 6,6 % – un record depuis 2010.

À juste titre selon moi, la population s’offusque de cette hausse qui prend une part toujours plus importante de son budget. Et cette année, avec une inflation généralisée, tout y passe! Énergie, alimentation, etc. On entend d’ailleurs que bon nombre de familles vont se retrouver dans la précarité.

Acteurs politiques et professionnels de la branche y vont de leurs critiques et de leurs solutions pour stopper cette célébrissime, mais néanmoins opaque hausse des coûts de la santé. La dernière en date, celle du conseiller national PLR Philippe Nantermod qui propose que les résidents suisses habitants proches d’une frontière puissent se faire soigner et acheter leurs médicaments à l’étranger où les coûts sont moindres. Ces derniers seraient ensuite remboursés par l’assurance maladie suisse.

Le camp d’en face répond. «La santé, ce n’est pas une marchandise ni un secteur économique comme un autre», lui a rétorqué la médecin et conseillère nationale socialiste Brigitte Crottaz. Et pourtant si, Madame, le secteur de la santé est, à cause de la LAMal et de la «saine» concurrence qu’elle prône, un secteur économique comme un autre.

Pour 2023, la prime moyenne se montera à 334,70 francs, ce qui fait une augmentation d’environ 160 %

 

La LAMal est entrée en vigueur en 1996 avec pour objectif de notamment maîtriser les primes – grâce à l’aide de la «saine» concurrence. 128 francs étaient facturés en moyenne et par personne lors de la première année de la loi. Pour 2023, la prime moyenne se montera à 334,70 francs, ce qui fait une augmentation d’environ 160 %!

Les Suisses paient et repaient chaque mois de chaque année des sommes exorbitantes pour leurs primes d’assurance maladie. Et quand une caisse publique unique est proposée, Helvetia, Assura & Cie – soutenus par les partis bourgeois – viennent nous dire que ça serait une catastrophe, que cela donnerait une influence excessive à l’État, comme si LAMal était un franc succès reconnu en dehors des frontières.

Franchement, avec 160 % d’augmentation en un peu plus de 25 ans, l’échec de la LAMal n’est pourtant plus à prouver.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.