Adam Messibah veut franchir un cap

Adam Messibah veut franchir un cap

Le cadet de la fratrie Messibah s’entraîne deux fois par jour dans les locaux du club pugiliste de Morges. Photo: Bovy.

Le Morgien relance la machine après un championnat qui s’est terminé en queue de poisson. Il s’entraîne dur, enchaînera deux tournois en cinq jours et veut passer professionnel.

«Ce qui ne me tue pas me rend plus fort.» Cette phrase de Nietzsche a beau paraître creuse aux yeux de certains tant elle a été citée dans les contextes les plus divers, elle résume parfaitement la mentalité actuelle d’Adam Messibah. À 18 ans, le Morgien veut se servir de sa dernière déception en date, une élimination inattendue et pour le moins controversée lors des championnats européens juniors à Budva (Monténégro) à la mi-octobre, comme d’un tremplin pour s’améliorer et atteindre un nouveau palier dans sa carrière.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.