Zoom sur les les Vert·e·s – journaldemorges Zoom sur les les Vert·e·s

Zoom sur les les Vert·e·s

Zoom sur les les Vert·e·s

La rédaction du Journal de Morges passe en revue les différentes listes de candidats au Grand Conseil dans le district.

Le fauteuil jadis occupé par l’avocat Raphaël Mahaim restera-t-il en mains écologistes? Avec deux sièges en 2017, les Vert·e·s sont actuellement la plus petite délégation du district au Parlement cantonal, à égalité avec les vert’libéraux.

L’enseignant Yannick Maury, qui a repris le flambeau en fin d’année passée à la suite du départ de Raphaël Mahaim pour le Conseil national, figure en tête de liste du parti pour l’élection à venir juste derrière Sylvie Podio, ex-municipale morgienne et directrice de Pro Infirmis Vaud.

Parmi les autres personnalités bien connues dans la région et même au-delà, citons aussi le conseiller communal morgien et médiateur Pascal Gemperli, le municipal chigniac David Lenoir la Préverengeoise Anna Perret, le biologiste Alain Chanson – récemment très médiatisé dans le cadre pour son combat dans la protection du Mormont – ou encore le photographe et entrepreneur Raphaël Dupertuis.

Diane Kalms (Morges), Aude Jardin (Morges), Yves Chevillat (Saint-Prex), Jasinta Dewi Freitag (Morges), Pascal Duvoisin (Cossonay), Barbara Lüthi (Mollens), Marc-Emmanuel Crippa (Morges) et Michel Reynolds (Morges) complètent une liste hétéroclite.

L’écologie et le social

Sans surprise, la protection de l’environnement et le développement durable figurent en tête des priorités des candidates et candidats de la liste. Plus précisément, Sylvie Podio, Pascal Duvoisin et Alain Chanson mettent l’accent sur la nécessité de « sortir du béton » et de « préserver ce qu’il reste à sauver du Mormont. » Anna Perret entend quant à elle  « défendre ces espaces [naturels] qui nous permettent de nous ressourcer, de nous inspirer et qui sont l’habitat de tant de plantes et d’animaux fascinants. »

Le développement des transports publics compte également parmi les thèmes qui reviennent souvent dans les professions de foi, que ce soit pour « améliorer la desserte entre des communes de la région très mal reliées entre elles », selon les mots de Yannick Maury, ou pour développer la mobilité douce de manière générale.

Certaines grosses communes de la région (comme Aubonne, Apples ou Cossonay) sont très mal reliées entre elles, ce qui n’encourage pas les gens à utiliser les transports publics

Yannick Maury, candidat vert au Grand Conseil

La lutte contre les inégalités sociales figure aussi à l’agenda des Vert·e·s du district de Morges, à l’image d’Esther Jörg, qui compte notamment s’engager « pour une société inclusive, non discriminatoire et égalitaire ». Concrètement, cela pourrait se traduire par un congé parental, comme le propose Raphaël Dupertuis. De son côté, Jasinta Dewi Freitag plaide en faveur « d’une éducation de qualité en apportant un meilleur soutien aux enseignant·e·s dans leur mission, tandis que Marc-Emmanuel Crippa entend « travailler activement pour l’équité sociale » et « soutenir les acteurs culturels ».

Pour plus d’informations sur la liste des Vert·e·s, il suffit de cliquer sur ce lien

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.