Zoom sur les Vert’libéraux – journaldemorges Zoom sur les Vert’libéraux

Zoom sur les Vert’libéraux

Zoom sur les Vert’libéraux

La rédaction du Journal de Morges passe en revue les différentes listes de candidats au Grand Conseil dans le district.

Le parti est jeune et fait cavalier seul, mais on trouve toutefois parmi ses candidats de solides personnalités. En tête de liste deux élus qui se représentent : Claire Richard, présidente du groupe Vert’libéral au Grand Conseil pendant cinq ans, et aujourd’hui présidente du parti Vert’libéral vaudois, suivie de Claude-Alain Gebhard, agriculteur et agronome indépendant.

D’autres visages bien connus figurent également parmi les cinq femmes et douze hommes en lice. On retrouve par exemple plusieurs membres des Exécutifs tels que Jerome de Benedictis, syndic d’Echandens, Frédéric Rossi, vice-syndic de Gollion, ou encore quelques municipaux comme Laetitia Bettex, Tania Séverin, Hervé Nusbaumer et Colin Compondu. La jeunesse a toutefois aussi sa place sur la liste des Vert’libéraux avec deux benjamins de 1994, Raphaëlle Borgeaud, coordinatrice de communication, et Yoann Gross, juriste et greffier.

En 2017, les Vert’libéraux terminaient avec deux sièges. Ce qui faisait d’eux le plus petit parti du district au Parlement cantonal, à égalité avec les Vert·e·s. Cette année, la délégation espère obtenir un troisième fauteuil.

Les priorités en bref

En dix ans, la population a augmenté de presque 15% et les infrastructures ne se sont pas développées au même rythme

Tania Séverin, candidate Vert’libérale au Grand Conseil

La mobilité douce, et les divers enjeux liés aux transports figurent en tête de liste des priorités des candidats. Ensuite, plusieurs d’entre eux pointent aussi du doigt le besoin grandissant de développer les infrastructures régionales, afin de pouvoir répondre à l’augmentation de la population, « tout en garantissant une utilisation raisonnable et raisonnée de nos ressources naturelles et financières », comme le souligne notamment Laetitia Bettex. « En dix ans, la population a augmenté de presque 15%, alors que les infrastructures (mobilité, sport…) ne se sont pas développées au même rythme », avertissent Tania Séverin et Carine Tinguely.

Par ailleurs, l’agriculture et la volonté de créer davantage de lien entre les régions urbaines et rurales apparaissent aussi comme des éléments récurrents parmi les priorités des candidats. À titre d’exemple, relier la ville et la campagne permettrait, selon Claude-Alain Gebhard une meilleure cohésion sociale. Et Colin Compondu estime lui, nécessaire de « favoriser le dialogue et la compréhension entre le monde agricole et le monde urbain ».

Quelques candidats s’intéressent également à des questions liées au domaine de la santé, tels que Jean-William Fitting ou Claire Richard. Si le premier propose divers axes d’action, la seconde annonce clairement vouloir améliorer la situation des soins dentaires.

Pour plus de détails sur les candidats et leurs priorités, rendez-vous ici.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.