Une étagère comme dernière demeure

Une étagère comme dernière demeure

Les cercueils-étagères ont été conçus dans l’atelier d’insertion socioprofessionnellede la Fondation du Relais, à Morges. Photo: Florian Cella/24 heures

Habitant de la région, Kyril Gossweiler a inventé un cercueil peu conventionnel qui est façonné par les Ateliers du Relais à Morges.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.