Posséder un château n’est pas un cadeau

Posséder un château n’est pas un cadeau

Que ce soit ici à Vullierens ou ailleurs, être propriétaire d’un château n’a rien d’une sinécure, c’est énormément de contraintes et de travail. Photos: Vanolli

La difficulté d’exploiter et d’entretenir un château est une problématique que cherchent à résoudre les propriétaires de la région, publics comme privés. Comment préserver cet héritage tout en le mettant au goût du jour?

Les nombreux châteaux du district donnent une image particulière à la région. Leurs propriétaires y contribuent en faisant leur possible pour rendre vivant cet héritage culturel. Mais mettre en valeur un bâtiment historique de cette taille tout en le préservant peut se révéler être une tâche difficile pour ceux qui doivent, entités publiques autant que détenteurs privés, concilier des coûts d’entretien très élevés et un faible potentiel de rentabilité. Les propriétaires des châteaux d’Aubonne, de La Sarraz et de Vullierens font la lumière sur les enjeux économiques et touristiques de l’exploitation nécessaire mais compliquée de ces joyaux du patrimoine.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.