Cyclistes un jour ou pour toujours?

Cyclistes un jour ou pour toujours?

Photo: KEYSTONE/Martial Trezzini

A moins de deux mois du référendum sur le Parc des Sports, la Municipalité retire son préavis en faveur du centre aquatique pour réexaminer son financement en profondeur.

Le syndic de Morges Vincent Jaques parle d’une période «propice à la réflexion» mais beaucoup y verront une petite bombe politique à l’annonce du retrait du préavis municipal concernant le Centre aquatique régional. «L’objectif final reste le même, qui est de proposer à la population une infrastructure de loisirs qui est attendue depuis de nombreuses années. Mais une autorité doit susciter l’adhésion des projets qu’elle porte et nous pensons qu’il y a lieu de réexaminer ce projet, en particulier son mode de financement.»

Concédant que l’Exécutif a «écouté les nombreux avis exprimés et que cette décision n’est pas totalement étrangère au référendum» qui décidera du sort de la zone sportive dans son ensemble le 27 septembre. «Si le centre présente de nombreux atouts, les gens ont le sentiment qu’il est surdimensionné et que le concept financier est trop compliqué. Il est donc de notre devoir de revoir ces points qui animent le débat public».

développement suit

 

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.