Un soldat fidèle au poste

Un soldat fidèle au poste

D’un match de football on retient plus les buts de quarante mètres d’un attaquant que les interceptions d’un milieu de terrain. L’attirance somme toute très humaine pour le spectaculaire, tend parfois à nous faire oublier l’importance de la dimension collective de ce sport, où le travail et le sens du sacrifice sont des vertus indispensables à l’équilibre d’une équipe. Luc Rapin fait partie de ces footballeurs besogneux, souvent négligés par le tout public. «Un soldat» comme l’appelle avec humour son capitaine Joël Reinhard. L’emprunt du ter...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.