Froidevaux mis sur la touche

Froidevaux mis sur la touche

Robin Froidevaux n'était pas de la partie lors de la course contre l'Australie, mardi matin. Photo: KEYSTONE

Le cycliste du district n’a pas pris part à la course contre l’Australie ce matin. Le « quatre » suisse remanié a raflé un nouveau record national, mais pas de médaille.

Après une entrée en matière décevante de l’équipe suisse de poursuite lundi, Swiss Olympic a communiqué les changements effectués au sein du groupe. « Le quatre de piste suisse va effectuer deux changements pour le tour principal de mardi. Tandis que Robin Froidevaux, Mauro Schmid, Stefan Bissegger et Cyrille Thièry avaient participé au tour qualificatif de la poursuite par équipe lundi, Froidevaux sera remplacé par Théry Schir. Mauro Schmid, quant à lui, souffre de problèmes musculaires au niveau de la cuisse droite. A la place de Schmid, c’est donc Valère Thiébaud qui prend une place dans le quatuor », a indiqué l’instance helvétique mardi matin.

Record de Suisse battu

La rocade a porté ses fruits. Avec Schir, Thiébaud, Cyrille Thièry et la locomotive Stefan Bissegger, les Suisses ont montré une progression marquante sur les 4000 m. Avec un temps de 3’49 »111, ils ont amélioré le précédent record de Suisse, établi en décembre 2019 en Nouvelle-Zélande, de près de neuf dixièmes de seconde.

« C’est déjà mieux que hier, relevait l’entraîneur national Daniel Gisiger. Nous avons atteint un objectif avec ce record de Suisse. Certes, nous devons nous contenter du 8e temps mais nous sommes tout près des Allemands et pas si loin des autres. Je pense qu’on aurait aussi battu les Anglais sans leur chute. »

Le mentor biennois relevait aussi que la course des Suisses avait été perturbée par un incident: « Stefan (Bissegger) a entendu quelque chose dans le public. Il a cru que c’était un coureur qui n’arrivait pas à suivre. Il a ralenti un peu, ça peut arriver. On va essayer d’être encore une fois plus rapide dans la finale pour la 7e place. »

« On va essayer d’être encore une fois plus rapide dans la finale pour la 7e place. »

Malgré une nette progression, les Suisses sont restés très loin d’une hypothétique qualification pour la finale de la 3e place. Dans leur duel face aux Australiens, ils ont concédé près de 5 ». C’est pourquoi, ils ne disputeront que la finale pour la 7e place mercredi, comme ce fut déjà le cas à Rio il y a cinq ans.

« Honnêtement, j’attendais un temps inférieur de une à deux secondes », commentait le Vaudois Cyrille Thièry. « On l’a clairement dans les jambes. Il manque juste un peu de confiance. »

En demi-finales, la Nouvelle-Zélande a battu en 3’42 »397 le record du monde masculin. L’ancienne marque avait été établie par le Danemark aux Mondiaux de Berlin en février 2020 en 3’44 »672. Il s’agit du troisième record du monde en deux jours amélioré sur la piste du vélodrome d’Izu, à 145 km de Tokyo, après celui de la poursuite féminine par équipes (battu trois fois en deux jours) et de la vitesse féminine par équipes lundi.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.