«On ne va pas rester les bras croisés»

«On ne va pas rester les bras croisés»

Morges, le 12 mai 2020. Tamara Silva, du Judo Morges, avec sa peluche, destinŽe ˆ entra”ner les enfants. Pour faire les bons gestes, ils viendront tous avec une peluche en guise d'adversaire.©Franois Moesching

Tous les clubs du district organisent une reprise qui s’annonce difficile à mettre en place. Le judo mise sur des peluches pour l’entraînement.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.