Les Rapo, famille (presque) normale

Les Rapo, famille (presque) normale

Tolochenaz, le 2 novembre 2019. A gauche, Eric Rapo et ˆ droite, son fils Tim Rapo. Tous deux joueurs au FC Tolochenaz.©Franois Moesching

Ancien gardien du Lausanne-Sports et du FC Bâle, Eric Rapo (47 ans) a encore un pied dans le foot actif. Au FC Tolochenaz pour être précis, où il joue avec son fils et donne des coups de main quand il faut.

À le voir boire un verre en parlant du FC Tolochenaz, Eric Rapo passerait pour un amateur de football régional comme un autre. Sur le terrain aussi, lorsqu’il vient à s’y rendre dans le plus pur anonymat pour donner un coup de main du haut de ses 47 printemps. «Quand je joue, les adversaires se disent que l’on a mis le vieux des seniors au goal», rigole l’intéressé.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.