Les Rapo, famille (presque) normale – journaldemorges Les Rapo, famille (presque) normale
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Les Rapo, famille (presque) normale

Les Rapo, famille (presque) normale

Tolochenaz, le 2 novembre 2019. A gauche, Eric Rapo et ˆ droite, son fils Tim Rapo. Tous deux joueurs au FC Tolochenaz.©Franois Moesching

Ancien gardien du Lausanne-Sports et du FC Bâle, Eric Rapo (47 ans) a encore un pied dans le foot actif. Au FC Tolochenaz pour être précis, où il joue avec son fils et donne des coups de main quand il faut.

À le voir boire un verre en parlant du FC Tolochenaz, Eric Rapo passerait pour un amateur de football régional comme un autre. Sur le terrain aussi, lorsqu’il vient à s’y rendre dans le plus pur anonymat pour donner un coup de main du haut de ses 47 printemps. «Quand je joue, les adversaires se disent que l’on a mis le vieux des seniors au goal», rigole l’intéressé.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.