Le marathon est devenu trop petit pour lui

Le marathon est devenu trop petit pour lui

Raphaël Devantay a réalisé le meilleur chrono du district au Marathon de Lausanne. Il rêve désormais de (plus) grandes distances.Si l’on avait dit, il y a cinq ans en arrière, à Raphaël Devantay qu’il terminerait un marathon en moins de trois heures, il nous aurait probablement ri au nez. «Je ne faisais plus de sport et j’avais commencé à courir pour arrêter de fumer, se souvient l’habitant de Grancy. En voyant sa 31e place du classement général masculin au Marathon de Lausanne, certains s’inspireront peut-être de la démarche. La performance e...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.