La Vaudoise appelle au fair-play

La Vaudoise appelle au fair-play

Le fair-play ne devrait jamais être remis en question sur les terrains amateurs. Photo: Moesching

La commission de jeu et fair-play de l’ACVF s’inquiète de la tension et de certains actes sur les terrains du canton. Elle note une augmentation des cas depuis le début de la saison et procède à un solide rappel à l’ordre de chacun, des clubs notamment.

Ce n’est pas tous les jours que l’Association cantonale vaudoise de football passe par son site internet pour tirer la sonnette d’alarme. Pourtant, le président de la commission «Jeu et Fair-Play» a saisi sa plume le week-end dernier pour un sérieux rappel à l’ordre. «Nous constatons depuis le début de cette saison, une importante recrudescence de cas tels que des insultes (également à caractère raciste) envers les arbitres, entre les joueurs et de plus en plus du public. De même que des comportements irrespectueux de la part des entraîneurs qui acceptent (voir encouragent) une certaine violence de leurs joueurs.»

Un sombre tableau

Des fautes graves commises dans le but de blesser sont aussi signalées, ainsi que des agressions de joueurs et d’arbitres pendant et après les rencontres, un tableau bien sombre si l’on y ajoute des provocations de bagarres générales avec des interventions de la police ou de l’ambulance, ce qui n’a plus grand-chose à voir avec le football, qui plus est amateur.

Le président Dominique Fillettaz précise que «la commission Jeu & fair-play infligera des sanctions plus dures (suspensions, amendes, matchs joués à huis clos, mais également des retraits de points aux équipes) ces prochaines semaines, afin d’endiguer ce fléau, car c’en est un. Il appelle enfin à la coopération entre tous les clubs du canton de Vaud.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.