La pénurie d’arbitres inquiète

La pénurie d’arbitres inquiète

Dans le canton de Vaud, un quota d’arbitres par club est imposé. Plus d’un tiers d’entre eux ne le respectent pas et paient.Lorsque Marco Costantini et ses amis ont fait renaître le FC Lavigny de ses cendres, ils ne s’imaginaient sans doute pas évoluer sous la bannière du FC Mont-Goulin... Et pourtant, c’est bien le club pour lequel joue officiellement l’équipe de cinquième ligue depuis son retour cette saison. La raison ?Désormais, les clubs doivent compter un arbitre pour deux formations évoluant à 11 dans leurs rangs. Dans le cas de Lavigny donc, u...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.