Le printemps de tous les dangers pour les clubs d’ici – journaldemorges Le printemps de tous les dangers pour les clubs d'ici

Le printemps de tous les dangers pour les clubs d’ici

Le printemps de tous les dangers pour les clubs d’ici

Opposés dans le groupe 1, Pied du Jura va vivre un second tour «tranquille», alors que Veyron-Venoge est en danger. Photo: Moesching

Plusieurs équipes du district n’ont plus rien à espérer de cette saison, alors que d’autres sont en danger. Inquiétant.

Si l’on attendait un coup de tonnerre, il devait venir de Saint-Prex dans la course à la promotion en 2e ligue inter. La défaite de samedi dernier n’est pas – encore – rédhibitoire, mais par rapport à d’autres saisons, les clubs du district ne joueront pas les premiers rôles cette année.

En 3e ligue, Pied du Jura (3e) est le seul à pouvoir rêver sur le papier, mais voir l’équipe de Simon Fuchs revenir sur Venoge et Bosna Yverdon relèverait de l’exploit tant ces deux adversaires sont au-dessus du lot, en plus de compter déjà six et quatre points d’avance. Dans le même groupe, Veyron-Venoge n’est pas encore condamné avec ses quatre petits points, mais forcément mal barré. Idem pour Cossonay, qui va lutter tout le printemps pour le maintien (dernier avec huit points d’un groupe 3 très serré) et pas mieux pour Echichens II et Saint-Prex II, qui doivent se méfier.

Forward II placé

L’unique formation de 4e ligue qui est potentiellement finaliste à la reprise est Forward II, 2e du groupe 2 avec trois points d’avance sur son poursuivant. Pour Bussigny, Lonay II, Aubonne II, la saison est a priori «pliée», seul Echichens III conservant un mince espoir de se mêler à la lutte.

Dans le groupe 1, Echandens IA (3e à trois unités) n’a pas dit son dernier mot, à l’inverse de Tolochenaz et Gimel/Bière qui accusent huit points de retard sur le second.

Reste enfin la 5e ligue, où Etoy (2e) peut objectivement caresser l’espoir d’une promotion, mais l’avantage est pour l’heure du côté d’Italia Nyon. Le bilan de cette saison s’annonce donc d’ores et déjà décevant, sauf incroyable retournement de situation.

Veyrier Village, le 12 mars 2022. Football 2me ligue inter. Le FC Veyrier Sports reoit le FC Amical St-Prex. En violet, Lamine Soumahoro (St-Prex).©Franois Moesching

Saint-Prex a grillé son joker

Dans ce championnat un peu fou, très serré, qu’est celui de 2e ligue interrégionale, combien de jokers pourront être sortis avant de dire au revoir à la course à la promotion? Battu pour la quatrième fois de la saison samedi à Veyrier, Saint-Prex est encore dans la course, mais le onze de Mario Chedly a sans doute utilisé son ultime droit à l’erreur s’il entend monter d’une ligue cet été.

La situation va se décanter finalement très rapidement, car durant plus d’un mois, les joueurs de Marcy n’auront en effet que des duels face à des adversaires de bas de classement, à l’inverse de ses rivaux Yverdon et Grand-Saconnex surtout.
Il est donc urgent de creuser l’écart avant les chocs au sommet programmés lors des dernières journées, lesquels seront forcément décisifs et sans plus aucun joker à disposition.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.