Une victoire en guise d’au revoir

Une victoire en guise d’au revoir

Parmi les principaux animateurs de la vie politique morgienne ces dernières années, Baptiste Müller va s’envoler vers de nouveaux horizons. Il quitte sa ville d’adoption après une belle victoire de son parti aux dernières élections, durant lesquelles il a œuvré en tant que chef de campagne.


Ce banc est devenu une sorte de porte-bonheur pour Baptiste Müller. Cela ne relève donc pas du hasard si, lorsqu’on lui demande un endroit symbolique où le prendre en photo, ce lieu lui paraît le plus opportun. Car c’est là, à quelques mètres de l’Hôtel de Ville de Morges, qu’il a rongé son frein plusieurs heures le 28 mars dernier. Avant de recevoir les résultats du deuxième tour de l’élection à la Municipalité, qui a vu son parti, le PLR, triompher. Ceci après une campagne dont il a assuré la direction de main de maître, allant jusqu’à sélectionner les emplacements des affiches à la main. «Il y en a un en particulier que je scrutais depuis quatre ans, mais je ne vais pas révéler lequel, parce que la gauche risquerait de nous le piquer», rigole-t-il.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.