Un demi-siècle de soutien aux exclus

Un demi-siècle de soutien aux exclus

La directrice de la Fondation Le Relais Sarah BenKhettab. Photo: Jeanneret

La Fondation Le Relais célèbre cette année son 50e anniversaire. Retour sur un demi-siècle d’engagement qui a pris son essor à Morges.

En 1971, les travailleurs sociaux de trois instances – la Société vaudoise de patronage (SVPDL), l’Office cantonal de prophylaxie contre l’alcoolisme et l’Office du tuteur général – créent Le Relais dans le but de venir en aide aux ex-détenus souffrant notamment de toxicomanie. «La fondation s’est construite sur ces 50 ans, au fur et à mesure des besoins de la population, explique Sarah BenKhettab, directrice. En effet, au sortir de mai 68, la consommation de drogues était assez importante, sans qu’un cadre législatif la règlemente.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.