Des efforts payants pour le Boiron – journaldemorges Des efforts payants pour le Boiron

Des efforts payants pour le Boiron

Des efforts payants pour le Boiron

De g. à d.: Christian Gränicher, Michel Perey, Cédric Blaser, Bernard Perey, Willy Gränicher et Thierry Gilgen. Photo: Rempe

Grâce aux efforts consentis par les agriculteurs du coin, le Boiron a retrouvé une bonne qualité d’eau. Retour sur 18 ans d’application.

Lorsque deux conseillers d’État et des représentants de l’Office fédéral de l’agriculture se rendent dans un petit village comme Denens, c’est que le jeu en vaut la chandelle. Le «jeu» n’en est en l’occurrence pas un puisque le «gratin» était attendu dans le district pour clore un projet environnemental et agricole local dont la portée pourrait être nationale.

Le Projet Boiron a commencé en 2005 suite à une alerte lancée par le Service cantonal des eaux à la fin des années 1990: la rivière est la plus dégradée du canton et possède un trop haut taux de résidus de produits phytosanitaires.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.