Conditions difficiles mais bon allumage au marché

Conditions difficiles mais bon allumage au marché

Plusieurs membres du comité d’organisation (de g. à d.) Marie-Noëlle Branet, Véronique Bornand-Sickenberg, Mélanie Mojon et Béatrice Fornerod. Photo: Schmidely

Voilà désormais cinq jours que le marché de Noël a investi la place du Château à Morges. Une édition un peu spéciale cette année, puisqu’il s’agit de la première fois que l’évènement prend place dans le contexte de la pandémie. Qu’en est-il donc de l’atmosphère lors de ce rendez-vous traditionnel?

C’est sous une pluie froide que commence ce premier week-end; pourtant, la bonne humeur est palpable. C’est en effet un soulagement que de pouvoir enfin présenter cette édition au public, car il s’agit d’un travail de longue haleine, dont l’issue était incertaine. Mélanie Mojon, l’une des organisatrices, et la responsable de la communication, explique: «C’est vraiment important de garder une dynamique dans la ville, et de perpétuer ce marché».
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.