Un point de contact créé pour les ados

Un point de contact créé pour les ados

Maura Soupper, municipale à La Sarraz, se réjouit de l'arrivée prochaine d'un travailleur social. Photo : Francillon

La commune a décidé d’engager un travailleur social de proximité. Une personne qui aura pour mission d’écouter et de conseiller les jeunes.

Après y avoir songé pendant plusieurs années, la crise du coronavirus a poussé la commune de La Sarraz à engager un travailleur social de proximité (TSP). Dès le début de l’été, les jeunes Sarrazins et six communes avoisinantes auront une personne de dialogue entièrement disposée à les écouter et à les conseiller. «Depuis plusieurs années, ce sujet était récurrent au sein du Conseil communal. Avec le covid et la fermeture des cafés, il y a eu quelques débordements nocturnes, notamment des nuisances sonores. Nous avons donc décidé qu’il était opportun de créer un poste de travailleur social à partir du 1er juillet, en complément des mesures répressives», explique la municipale Maura Soupper en charge du dossier.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.