Un été sans Crique, mais pas sans rien – journaldemorges Un été sans Crique, mais pas sans rien

Un été sans Crique, mais pas sans rien

Un été sans Crique, mais pas sans rien

Yoann Pittet, Robin Moret, Charles Jenny et Timmy Cuellar ont poussé un grand «ouf» de soulagement cette semaine. Photo: VQH/Dervey

C’est officiel, la buvette estivale ne verra pas le jour telle que prévue cet été. Mais l’association et la Ville ont sauvé les meubles: un rendez-vous alternatif aura lieu à la place Louis-Soutter dès le 17 juin.

La Crique ne verra pas le jour comme prévu initialement, le mois prochain au Parc de l’Indépendance. «Nous avons officiellement débranché la prise pour cet été», a confirmé mardi Robin Moret, président de l’association éponyme. En cause: les oppositions citoyennes lors de la mise à l’enquête publique, qui ont rallongé la procédure. «Je reconnais que le timing était serré, mais il était réalisable, estime la syndique Mélanie Wyss. D’autant que le projet de La Crique s’inscrit dans la continuité de celui de La Coquette, avec des gabarits et une durée d’exploitation similaires.» Selon l’élue, c’est la nature des oppositions qui a fait pencher la balance: «Il y a des objets spécifiques qui doivent être traités par les services cantonaux compétents, c’est pourquoi il est difficile à ce stade d’évaluer combien de temps les procédures pourraient encore durer.»
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.