Un apprenti risque 8 mois de prison pour ses fausses alertes à la bombe – journaldemorges Un apprenti risque 8 mois de prison pour ses fausses alertes à la bombe
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Un apprenti risque 8 mois de prison pour ses fausses alertes à la bombe

Un apprenti risque 8 mois de prison pour ses fausses alertes à la bombe

1300 personnes avaient été évacuées à Marcelin. Photo: Cornut

Au printemps 2021, pas moins de 19 avertissements avaient semé la panique dans les écoles. L’auteur de deux cas, à Lausanne et à Morges, sera jugé en novembre.

C’est une vague de faits divers qui avait marqué les esprits au printemps 2021: une série d’écoles vaudoises étaient visées par de fausses alertes à la bombe. La police cantonale avait dénombré 19 cas en tout, et en avait résolu quatre. L’un des auteurs comparaîtra devant un Tribunal de police en novembre prochain. Le procureur demande huit mois de prison avec sursis.
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.