Son coup de gueule déboule sur la scène politique

Son coup de gueule déboule sur la scène politique

Malgré toute sa bonne foi, Manuela De Paz a dû s’acquitter de son amende. Photo: Francillon

Coupable d’avoir tapé VDD au lieu de VD dans l’horodateur du Parc des Sports, Manuela De Paz avait pris sa plus belle plume, ce printemps, pour alerter le Journal de Morges sur ce qu’elle considérait comme une injustice.

Plus que la «prune» à payer, c’est plutôt l’intransigeance de la PRM que la Morgienne avait eu de la peine à avaler, la «faute de frappe» ne faisant pas d’elle une resquilleuse. Une affaire qui a été reprise par un élu PLR qui a porté le sujet devant le Conseil communal cette semaine, regrettant la mauvaise image de l'accueil en ville.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.