Quais sans voitures: ne pas oublier les personnes à mobilité réduite

Quais sans voitures: ne pas oublier les personnes à mobilité réduite

Pas opposés à des quais piétons, les défenseurs des seniors et personnes en situation de handicap plaident pour des aménagements spécifiques.

Les personnes à mobilité réduite sont souvent citées comme faisant partie des potentiels grands perdants en cas de quais rendus piétons. On imagine effectivement mal quelqu’un qui a de la peine à se mouvoir se déplacer depuis le parking de la Gare afin de passer du temps sur le quai Lochmann. Pour Eric Voruz, président de l’AVIVO de Morges et environ (Association de défense et de détente de tou-te-s les retraité-e-s et futur-e-s retraité-e-s), une telle décision ne serait pas problématique, à condition que des aménagements soient réalisés.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.