Quais sans places de parc: commerçants révoltés

Quais sans places de parc: commerçants révoltés

Christian Boillat, Daniel Grenier, Robert Pontet et Monique Fortwengler.

La majorité des interrogés voient d’un très mauvais œil l’initiative qui veut bannir les voitures du bord du lac.

Rendre le quai Lochmann piéton et y interdire les véhicules, c’est hors de question pour la plupart des commerçants. «L’année passée, lorsque durant l’été la commune a fermé les dimanches ce tronçon à la circulation routière et au stationnement, on a perdu beaucoup de clients, assure Yannick Juillerat, directeur de l’Hôtel du Mont-Blanc. Au pays des bisounours, tout le monde se déplace à pied ou à vélo, mais dans la vraie vie la plupart des gens prennent leur voiture. Quand on leur interdit de l’utiliser quelque part, ils vont ailleurs.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.