«On vit dans des conditions indignes» – journaldemorges «On vit dans des conditions indignes»
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

«On vit dans des conditions indignes»

«On vit dans des conditions indignes»

Les membres du Collectif Jean Dutoit ont investi début septembre cet ancien restaurant de la périphérie morgienne et y survivent tant bien que mal. Photos: Cella/VQH

Une quarantaine de migrants se sont installés dans un ancien restaurant début septembre. Sans eau chaude ni chauffage, ils craignent de ne pas passer l’hiver.

C’est un spectacle effroyable auquel nous sommes confrontés lorsque nous rendons visite à une quarantaine de migrants installés depuis début septembre dans un ancien restaurant de la périphérie morgienne. Vitres brisées, toit colmaté par des bâches, murs tagués. Au sol, des seaux se remplissent d’eau. Dans ce décor désolant, des dizaines de matelas ont été étendus chaotiquement par terre. «Nous n’avons pas d’eau chaude ni de chauffage, de l’électricité uniquement quelques heures par jour. On cuisine au charbon… nos conditions de vie sont indignes», ajoutent Charles et Emmanuel (prénoms d’emprunt).
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.