Morges: enième fausse alerte à la bombe

Morges: enième fausse alerte à la bombe

Le site de Marcelin à Morges.

Une alerte à la bombe a été déclenchée au CEPM de Marcelin en milieu d’après-midi.

On ne les compte plus. Même si les vacances scolaires de Pâques avaient laissé un peu de répit aux services de secours, la rentrée a malheureusement remis au goût du jour les fausses alertes à la bombe. C’est le Centre d’Enseignement Professionnel de Morges (CEPM) qui a, cette fois, été victime de cette alerte. « J’avais espéré que le break des vacances calme les choses, force est de constater que ce n’est pas le cas », explique le commandant de Police Région Morges Clément Leu en soupirant.

Et le commandant de rappeler le risque que représente une fausse alerte. « Tant que nous sommes là-bas, nous ne pouvons pas être ailleurs et plus ce genre d’alerte est récurrent, plus le risque est élevé que nous ne puissions répondre à une véritable urgence qui se déroulerait dans un autre endroit. » Sans oublier que les coupables de ce genre de canular risquent gros. « Ce genre de plaisanterie peut vraiment vous handicaper. Vous vous retrouvez avec une plainte pénale et cela risque fortement de compromettre une entrée dans le monde professionnel déjà suffisamment compliquée comme ça. »

Si ces maux sont difficilement guérissables sans une prise de conscience globale, peut-on néanmoins les prévenir? « Avant les vacances, nous avons assuré une patrouille sur le site de Marcelin toute la journée afin que l’on nous voie et que cela ait un effet dissuasif et on effectue encore des passages ponctuels, mais on ne peut pas dédier deux personnes à ça tout le temps, relève le commandant. Nous devons avoir une discussion avec la police cantonale et les directions des établissements afin de mettre en place une prévention de fond. »

Et le chef de la police de conclure: « Pierre et le loup ne parle peut-être plus aux jeunes mais on est exactement dans ce cas de figure : à force de crier au loup quand il n’est pas là, on ne vous croira pas le jour où il arrive vraiment « .

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.