Maîtriser les codes pour briller

Maîtriser les codes pour briller

Benjamin Cronel est passionné de musique et affectionne tout particulièrement le piano. Ruefli

Benjamin Cronel, élève au gymnase de Morges, a été distingué pour sa dissertation sur Voyage au bout de la Nuit. Rencontre avec l’adolescent qui pensait avoir écrit un texte plutôt «banal».

«Notre vie est un voyage, dans l’hiver et dans la nuit. Nous cherchons notre passage dans le Ciel où rien ne luit.» Cet extrait de la chanson des Gardes suisses mis en exergue dans le roman Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline a inspiré Benjamin Cronel qui a reçu le prix de la meilleure dissertation du gymnase de Morges.

Le Tolochinois de 18 ans ne s’attendait pas à être distingué. «Déjà, je ne pensais pas avoir plus de 4,5 et lorsque j’ai appris que j’avais eu 6, j’étais très surpris. Les enseignants ont estimé qu’elle devait être mise à l’honneur et je trouve cela vraiment étrange. J’avais l’impression d’avoir écrit un texte banal». Sa professeure de français Anne Wettstein n’est pas de cet avis. «Ce travail est une rencontre entre la personnalité à part de Benjamin et le personnage de Bardamu dans Voyage au bout de la nuit. Ce qui est remarquable dans ce texte, c’est que Benjamin a su s’approcher de l’univers de Céline.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.