Les stocks de beurre suisse au plus bas

Les stocks de beurre suisse au plus bas

La pénurie de beurre suisse s'explique par la demande élevée de produits laitiers depuis 2020, suite aux mesures du Conseil fédéral contre le coronavirus. Photo: Pixabay

La Suisse va devoir importer encore plus de beurre pour éviter d’en manquer. Les stocks indigènes ne suffiront pas à combler la demande. Pour la deuxième fois de l’année, l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) relève le contingent d’importation.

Les volumes importés pourront atteindre 1000 tonnes supplémentaires. La hausse devrait garantir l’approvisionnement jusqu’en fin d’année. Cette décision répond à une demande de l’Interprofession du lait, indique mardi l’OFAG. En février, le contingent avait déjà été relevé de 1500 tonnes.

La pénurie de beurre suisse s’explique par la demande élevée de produits laitiers depuis 2020, suite aux mesures du Conseil fédéral contre le coronavirus. Mais la quantité importée est relativement faible par rapport à celle qui est consommée, note l’OFAG. La consommation annuelle de beurre est de 40’000 tonnes. Les 1000 tonnes supplémentaires couvrent les besoins de moins de dix jours.

L’Interprofession du lait procédera à une nouvelle analyse de la situation dans deux à trois mois. Il est possible qu’elle demande un autre relèvement du contingent si la situation reste tendue sur le marché du lait.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.