Les places de jeux suisses sous la loupe – journaldemorges Les places de jeux suisses sous la loupe
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Les places de jeux suisses sous la loupe

Les places de jeux suisses sous la loupe

Une nouvelle analyse remet en cause la sécurité des places de jeux suisses: en moyenne, 77 mégots de cigarettes jonchent le sol de chaque place de jeux. La toxicité des mégots constitue un danger pour les enfants, à la fois à court et à long terme.

Pour tous les parents, c’est un cauchemar d’imaginer leurs enfants mettre en bouche quelque chose de nocif.  
«Récemment, ma fille d’un an, qui était en train de jouer à la place de jeux, a mis un mégot de cigarette dans sa bouche. J’étais effarée! Je sais que c’est très toxique. Pourquoi laisse-t-on autant de mégots traîner sur les places de jeux? C’est répugnant et dangereux», s’énerve Sylvie, 34 ans, maman de trois enfants à Zurich.

Les mégots jetés négligemment par terre sont une véritable plaie. Ils polluent les rues, les arrêts de transports publics et les parcs, et ils sont particulièrement dangereux sur les places de jeux, où ils risquent d’être avalés et de provoquer un empoisonnement.

1 mégot de cigarette suffit à polluer 1000 litres d’eau

Les mégots sont à la fois sales et dangereux: constitués de plastique (acétate de cellulose, voir encadré), ils contiennent plus de 7000 substances chimiques toxiques, qui se répandent dans la nature par l’entremise de la pluie et de la neige. Elles polluent ainsi notre eau et représentent un danger pour la santé des personnes, des animaux et de l’environnement. 

488 mégots sur une seule place de jeux

Selon la récente analyse de stop2drop, une ONG qui s’engage contre le littering des mégots de cigarettes, on trouvait sur les places de jeux suisses aux mois d’octobre et de novembre en moyenne 77 mégots par site. Sur les 42 places de jeux passées au crible, on a trouvé des mégots dans 95% des cas, disséminés dans un endroit par ailleurs parfaitement adapté aux enfants. L’une de places de jeux comptabilisait même à elle seule 488 mégots! 

Outre le risque immédiat que représentent les mégots de cigarettes pour les enfants, le fait même de fumer sur des places de jeux pour enfants est un problème pour d’autres motifs: «Lorsque des adolescents plus âgés et des adultes fument en présence des enfants, cela multiplie par trois les chances que ces enfants commencent eux-mêmes à fumer plus tard», affirme Markus Dick, directeur de stop2drop. 

Plus de lieux sans fumée

stop2drop tire deux conclusions évidentes: premièrement, les enfants ont besoin de plus d’endroits propres et sans fumée où jouer. Deuxièmement, les fumeuses et les fumeurs doivent avoir conscience des dommages qu’ils causent lorsqu’ils jettent leurs mégots par terre et fument sous les yeux des enfants. 

Actuellement, stop2drop contacte les communes concernées pour leur transmettre les résultats de l’analyse pilote et les prier d’agir. En outre, stop2drop incite les parents et autres personnes à écrire

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.