Les anges gardiens du bloc opératoire

Les anges gardiens du bloc opératoire

De g. à d.: Patricia Karius, Stefan Arlt et Sandrine Strehl, tous trois ATSSO, ou assistants techniques en salle d’opération. Photo: DR

On les appelle les ATSSO (Assistants techniques spécialistes en salle d’opération) et si un bloc opératoire fonctionne c’est en grande partie grâce à eux. Focus sur un métier méconnu, mais méritant.

Il y a eu les docteurs Green et Ross de la série «Urgences», le fameux docteur House ou encore Meredith Grey et Derek Shepherd de «Grey’s Anatomy». Plus récemment, Shaun Murphy est le «Good doctor» (ndlr: le bon docteur en français) qui illustre les talents médicaux des chirurgiens. Le point commun entre toutes ces références télévisuelles? Elles mettent en avant le corps médical, spécialement les éminents professeurs aux longues années d’études devant déjouer infections et complications afin de sauver des vies. Dans la réalité, un bloc opératoire ne dépend pas que du seul chirurgien, bien au contraire. «Pour pouvoir opérer, il faut...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.