Le pouvoir de vote des femmes

Le pouvoir de vote des femmes

Si les Vaudoises pouvaient voter depuis 1959 au niveau cantonal, il a fallu attendre 1971 pour se prononcer sur des décisions fédérales. Photo: Keystone

Dimanche, cela fera cinquante ans que les femmes ont obtenu le droit de vote en Suisse. À l’approche des élections communales, on s’intéresse à ce qu’elles font de ce droit avec deux spécialistes.

Obtenir un droit, c’est un début. Les femmes ont ensuite pu se l’approprier à leur guise. Mais comment? Ont-elles adhéré aux courants politiques qui les avaient le plus défendues? Les cinquante années écoulées offrent une perspective sur ce droit devenu une évidence. Nous avons demandé à deux politologues de nous en parler.

Comme les autres?

À la question «Les femmes sont-elles des électeurs comme les autres?», les chercheuses répondent: «Plutôt oui». Mais la professeure à la chair de politique comparée à l’institut des sciences politiques de l’Université de Berne, Isabelle Stadelmann, s’empresse d’ajouter: «il n’y a pas une femme Suisse. Mais une multitude de profils. Les électrices forment un groupe très très hétérogène, même davantage que les hommes.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.