Le Léman, le purgatoire et la couleur – journaldemorges Le Léman, le purgatoire et la couleur
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Le Léman, le purgatoire et la couleur

Le Léman, le purgatoire et la couleur

Claire Nydegger, dans sa maison à Saint-Prex. Photo: Bovy.

Son cœur balance entre Saint-Prex et Rome, tandis que ses œuvres s’articulent autour de la figure humaine. Quand elle n’enseigne pas le dessin à de jeunes architectes, la peintre et graveuse de 62 ans se mue en mémoire vivante et conteuse hors pair.

Admirer le lac et les Alpes depuis sa cuisine, tel est l’un des plaisirs de Claire Nydegger, depuis qu’elle a emménagé dans la maison au cœur du bourg de Saint-Prex où vivait son arrière-grand-père. «À l’origine, c’était une petite ferme avec deux à trois vaches et un peu de vigne», explique celle qui a grandi à Morges jusqu’à l’âge de 7 ans, puis à côté de la gare de triage de Denges. «Mon père était cheminot et ma mère comptable. Je viens d’une famille assez simple et qui adorait raconter des histoires.»
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.