Le Bourg et Perceval, une belle histoire

Le Bourg et Perceval, une belle histoire

Alors que son mari rencontrait Gorbatchev à Genève, Nancy Reagan avait visité la boutique des compagnons du Bourg.

Un foyer a accueilli durant plus de quarante ans des résidents de la fondation en plein cœur de Saint-Prex. Il a fermé ses portes cette semaine et laisse derrière lui de nombreux souvenirs ainsi que de jolies anecdotes.

L’émotion était forte ces derniers jours dans le Bourg de Saint-Prex. Après plus de quarante ans à louer une maison au cœur du village, la Fondation Perceval, qui œuvre pour près de 200 bénéficiaires en situation de handicap, a définitivement quitté les lieux en début de semaine. Un moment marquant pour les derniers occupants de ce foyer, mais également pour beaucoup de riverains. «On a été interpellé par plusieurs voisins tristes que l’on s’en aille», dévoile l’éducateur Armando Ceva.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.