L’avenir des quais laisse les Morgiens perplexes

L’avenir des quais laisse les Morgiens perplexes

Raymond Laederach, à droite, passe tous les jours de marché à essayer d'obtenir des signatures pour l'initiative "Libres sur les quais". Pas facile. Photo: Jotterand

La récolte des signatures en faveur de l’initiative «Libres sur les quais» bat son plein, notamment au marché. Le texte, qui vise à rendre les quais du Mont-Blanc et Lochmann à la mobilité douce, suscite des avis mitigés chez les Morgiens: certains ont le souhait de pouvoir profiter pleinement du bord du lac quand d’autres craignent surtout de voir leurs habitudes chamboulées.

Le temps incertain n’a pas retenu la foule qui s’est amassée au centre de Morges en cette journée du Grand marché du printemps. Un moment propice à la récolte des signatures en faveur de l’initiative « Libres sur les quais ». Raymond Laederach, membre de l’Entente Morgienne, arpente la Grande-Rue muni de son stylo et de sa feuille de pétition.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.