L’appel à l’aide des chauffeurs de taxi

L’appel à l’aide des chauffeurs de taxi

Les patrons de six entreprises morgiennes de taxis s’unissent pour donner de la voix. Photo: Cand

En grandes difficultés à cause de la pandémie, les conducteurs professionnels demandent plus de soutien de la part de la commune pour faire face.

Les chauffeurs de taxis morgiens n’avancent plus. Bien qu’ils aient toujours été autorisés à travailler, la pandémie a mis un violent coup de frein à leurs activités. «Avec l’arrivée d’Uber et l’augmentation de la fréquence des bus, nous avions déjà de la peine à réaliser des bénéfices, expliquent d’une seule voix les patrons de six entreprises de la ville. Le coronavirus a donc été un problème supplémentaire qui a fait chuter notre chiffre d’affaires d’environ 80%.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.