La tête dans les nuages, mais les deux pieds dans son terroir

La tête dans les nuages, mais les deux pieds dans son terroir

Après une longue carrière dans les tours de contrôle de Skyguide pour veiller sur le trafic aérien, Boris Cuanoud aura l’œil sur les cinquante-six communes du district de Morges, dont il sera le préfet dès le 1er août 2021. Photo: Vanessa Cardoso

Le directeur de la tour de contrôle de l’aéroport de Payerne va quitter un job de rêve pour le choix du cœur: être le préfet du district de Morges, où il a atterri il y a vingt ans.

Il n’est pas tombé du ciel, mais quand même. Au petit jeu des pronostics, son nom n’a en effet jamais été prononcé comme futur préfet, mais sa nomination semble comme une évidence tant elle fait – jusqu’ici – l’unanimité.

Car ce n’est ni un syndic en bout de piste, ni un cacique à caser qu’a choisi le Conseil d’État pour conduire le district de Morges après l’été, mais un homme dans la force de l’âge au bénéfice d’une solide carrière, presque atypique, pour occuper le bureau qui possède l’une des plus belles vues de la ville de Morges: celui du préfet. Fonction qu'il a déjà expérimentée en procédant à de nombreuses assermentations, presque la totalité, des nouvelles autorités du district.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.