La professeure au grand c(h)œur – journaldemorges La professeure au grand c(h)œur
Signaler une erreur
Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

La professeure au grand c(h)œur

La professeure au grand c(h)œur

Sylvette Aubord dans son jardin, à Bussy-Chardonney. Photos: Bovy.

Entre son métier d’enseignante et ses engagements en politique locale et au chœur mixte, la Lausannoise d’origine est bien connue dans «son» village de Bussy-Chardonney, où elle s’est installée avec son mari il y a plus de 40 ans.

Nous avons probablement tous en tête un ou une enseignant-e qui, au cours de notre scolarité, nous a particulièrement marqués – en positif comme en négatif d’ailleurs. Et bien qu’elle soit elle-même du métier, Sylvette Aubord, 65 ans, ne déroge pas à la règle: «En primaire j’ai eu une maîtresse qui était aux petits soins des enfants de bonnes familles, et infernale avec les autres. Et elle humiliait les mauvais élèves. C’est là que j’ai pensé: je veux faire ce métier, pour ne pas être comme ça!»
Contenu Bloque

Envie de lire la suite ?

L'information vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Derrière les articles de ce site, il y a une équipe de journalistes et de photographes dont le métier est de vous informer sur l'actualité de notre région. S'abonner pour lire ces articles, c'est soutenir un journalisme indépendant et ancré dans sa région.