Ils veulent valoriser la pêche et ses cabanes

Ils veulent valoriser la pêche et ses cabanes

De gauche à droite: Taulant Vorfaj, Christophe Tivollier, Alexandre Fayet, Christian Salina, Yves Rattaz et Manu Torrent, réunis devant la cabane de ce dernier, mardi à Tolochenaz. Photo: Philippoz

La Fondation Bolle veut mettre le métier de pêcheur en avant, ainsi que les cabanes qu’ils occupent. Un patrimoine lacustre méconnu, mais essentiel.

La pêche sera à l’honneur lors du Salon nautique, ce weekend à Palexpo. Avec un stand lancé par la Fondation Bolle (lire encadré), qui vise à mettre en lumière une activité que ceux qui la pratiquent disent aimée du grand public, mais dont le fonctionnement et les défis sont encore mal connus. «Pêcher, ça a l’air facile. Mais il y a plein de lois et d’aspects techniques qu’on veut mieux expliquer aux gens», illustre Taulant Vorfaj, pêcheur à Tolochenaz. «C’est un métier essentiel, l’un des plus vieux du monde, et on aime partager notre passion», ajoute Alexandre Fayet, fier représentant de la 6e génération d’une famille de pêcheurs à Gland.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.